Jean Grémion et IVT

La première fois que j’ai rencontré Jean Grémion c’était, naturellement, dans la tour du village du château de Vincennes. Une de mes pièces, évidemment mise en scène par Alfredo Corrado, était représentée et Jean, accompagné d’une très jolie femme, y avait assisté. Je ne me souviens plus s’il m’avait félicité, mais c’est assez probable car, de toute façon, il a une très bonne éducation. Son élégance m’a tout de suite frappé.

Jean Grémion est resté fidèle à IVT, et nous nous sommes revus très épisodiquement impasse Chaptal à l’occasion de spectacles.
Il m’a confié, il y a quelques années déjà, son intention d’écrire un livre sur la création d’IVT, mais dans le contexte plus général du théâtre visuel des années 70-80, qu’il soit Sourd ou pas.

A l’occasion du 40e anniversaire du théâtre, IVT a eu la bonne idée de publier le texte de Jean Grémion. Il m’avait dit à l’époque qu’il avait conservé quantité d’archives et, en effet, son livre est accompagné de très nombreuses citations...

par Didier Flory

A suivre dans le n°849

Jean gre mion