Interview de Nasreddine CHAB, dit « Nasro »

Lors du festival international de Science-Fiction « Les Utopiales » tenu au palais des congrès à Nantes, j’ai eu l’occasion de faire la connaissance de Nasro Chab. Profitant de sa présence, j’ai pu l’interviewer.

E.M. : Vous êtes invité en tant qu'intervenant aux Utopiales qui sont habituellement réservés au public entendant.
C’est un grand honneur aussi bien pour vous que pour la communauté des sourds toute entière de participer dans un monde de Science-Fiction.
Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs d’Echo-Magazine et comment êtes-vous sélectionné pour intervenir aux Utopiales ?
Nasro Chab : Bonjour. Je m’appelle Nasro Chab et je suis né entendant et devenu sourd à l’âge d’un an. J’ai grandi à l’école des Sourds d’Asnières, puis à Orléans et finalement à Chambéry. Ici au festival « Les Utopiales », je suis invité et mon ami Yann Cantin est, lui aussi, invité. Ça a été une belle surprise pour nous deux. Comment cela s’est produit ?
En août dernier, j’ai reçu le message électronique du président du festival et astrophysicien Roland Lehoucq, m’invitant en tant qu’intervenant. Je me souviens de l’avoir vu participer à la Cité des sciences et de l’industrie à la Villette il y a quelques années. Et dans mon travail de médiateur scientifique de différents domaines au musée des Arts et Métiers, la Tadéo*, formidable outil de communication entre Sourd et professionnels entendants, a été installée. C’est à partir de cette solution que j’ai repris contact avec Roland Lehoucq et depuis, nous avons beaucoup échangé par mail. Et puis, un jour, il est venu à mon travail, plus exactement le 23 mai 2016. Je lui ai raconté mon travail, tout en utilisant des signes venant du vocabulaire technique de la science et de la technologie et  en évitant l’utilisation de la dactylologie. Il s’est montré vivement intéressé par cette nouveauté et un an plus tard, il m’a invité au festival...

par Jean-Claude Boursin

A suivre dans le numéro 847...

Chab

Jean-Claude Boursin, Angélique Cantin, Nadia Boursin et Nasro Chab.