Le Dossier Médical Partagé (DMP)

Vous avez peut-être entendu parler de ce dossier médical partagé mais ne savez pas trop ce que c’est, comme la plupart des Français aujourd’hui. Je profite donc de sa mise à disposition pour tous depuis le 6 novembre pour en parler.

Il s’agit d’un projet initié en 2004 dont l’intérêt est que chaque usager puisse disposer d’un « carnet de santé » numérique qui conserve ses informations de santé. C’est un dispositif gratuit, confidentiel et sécurisé.
Il renferme les informations relatives à la santé de la personne que l’on peut consulter de n’importe quel ordinateur ou téléphone mobile :
• La liste des soins que vous avez effectués lors des deux dernières années.
• Vos antécédents médicaux (maladies, allergies, vaccins, etc.).
• Vos résultats d’examens (prises de sang, radios, coloscopies, etc.).
• Vos comptes-rendus de médecins spécialistes ou d’hospitalisation.
• Les coordonnées de vos proches (ou du pôle sourd) à joindre en cas d’urgence.
• Vos directives anticipées pour la fin de vie (souhaite être réanimé ou pas, don d’organes, etc.).

Vous pourrez créer votre compte DMP en ligne sur le site Ameli, dans votre pharmacie, chez un professionnel de santé ou directement à la CPAM.
Les médecins ne pourront pas avoir accès à votre dossier sauf avec votre accord (en leur prêtant votre carte vitale) ou en cas d’urgence (grave accident de la route, inconscience, etc.). Le 114 aura aussi bientôt accès à votre DMP si vous les contactez. Tous ces accès en urgence seront tracés dans votre DMP : vous saurez toujours qui et quand l’a consulté.
Vous pouvez aussi modifier votre DMP car il vous appartient en y ajoutant ou masquant des documents et en gérer les accès : seuls vous-même et votre médecin traitant pourront en lire l’intégralité.
Le DMP n’est pas obligatoire et si vous n’en voulez pas, vous serez tout de même remboursé des soins comme d’habitude.
Je trouve qu’il s’agit là d’un formidable moyen de synthèse des informations de santé d’une personne :
plus d’oublis ou de confusion sur tel ou tel examen, sur les dates de ses vaccins, sur les maladies dont on souffre. La Sécurité Sociale y gagnera en empêchant des répétitions d’examens, en établissant des statistiques pour orienter la recherche et les besoins. Vous y gagnerez en clarifiant votre profil de santé et en permettant de mieux vous soigner, plus vite. ●
Pour répondre à toutes vos questions :    www.dmp.fr/patient/faq